Laissez Dieu vous conduire en des endroits inimaginables

Il n’y aucune limite à ce que Dieu peut faire en vous, pour vous, et par vous. Mais pour saisir cette promesse, vous devez vous appuyer sur sa puissance et vous en remettre à sa volonté pour votre vie.

J’ai grandi à Berrien Springs, au Michigan (États-Unis) – là où se trouve l’Université Andrews. Dans les années 1960, mes parents ont émigré des Antilles pour y étudier. Plus tard, après l’obtention de son doctorat, mon père est retourné à Andrews pour enseigner au séminaire – un poste qu’il a occupé pendant 35 ans. Ma mère, technologue médicale, travaillait la nuit, ce qui lui permettait de s’occuper de mes deux sœurs et de moi pendant la journée.

Continuez la lecture

La Trinité dans l’histoire des Adventistes du Septième jour

Merlin D. Burt

Merlin D. Burt, PhD, est directeur du Center for Adventist Research, Andrews University, Berrien Springs, Michigan, États-Unis.

La dernière décennie a vu une activité antitrinitaire accrue au sein de l’Église adventiste du septième jour. Il convient de mentionner quatre raisons pour cette activité. (1) La disponibilité des informations via Internet. (2) Plusieurs autres groupes adventistes issus du mouvement millérite continuent à adopter une perspective antitrinitaire. Des exemples seraient l’Église de Dieu (septième jour), également connue sous le nom de Parti de Marion; la vue précédente de l’Église mondiale de Dieu; l’église de Dieu d’Atlanta en Géorgie (anciennement de l’Oregon, l’Illinois ou les adventistes du prochain âge) et les témoins de Jéhovah (issus de l’Église chrétienne de l’Avent). Il convient de noter que les chrétiens adventistes, comme les adventistes du septième jour, ont adopté la vision trinitaire. (3) Certains pensent que la doctrine de la Trinité provient de la théologie catholique et doit donc être fausse. Beaucoup n’ont pas compris que la doctrine catholique de la Trinité diffère de la doctrine biblique adventiste du septième jour de la Trinité. Celles-ci incluent la génération éternelle du Fils et l’impassibilité divine, influencées par la philosophie grecque. (4) Peut-être le plus significatif, au cours des dernières décennies, certains adventistes du septième jour ont pensé revenir à la foi adventiste historique, ou à ce que l’on pourrait appeler le néo-restaurationnisme.

Continuez la lecture

De l’importance de la Trinité

Je ne me souviens pas avoir eu droit à un sermon sur la Trinité pendant mon enfance. Ce ne fut qu’à ma dernière année de séminaire que j’eus un minimum de discussion soutenue sur cette doctrine. Au cours d’un atelier de réflexion sur la doctrine de Dieu, notre professeur nous entraîna dans une discussion détaillée de son histoire et de sa base biblique. Mais j’avoue que tout cela me paraissait plutôt ésotérique et guère pratique. Pourtant, mon évolution théologique m’a graduellement amené à me préoccuper, jusqu’à la passion, de ce sujet et mon indifférence s’est muée en conviction affirmée que la doctrine de la Trinité est l’expression théologique centrale de la pensée et de la pratique chrétiennes. Loin d’être un mystère sans pertinence, elle proclame le cœur même du témoignage chrétien sur la nature de Dieu et sa vision du bonheur humain.

Continuez la lecture

Sola Scriptura: une comparaison des compréhensions luthérienne et adventiste

Remwil R. Tornalejo,

Sola scriptura fut l’un des principes de la Réforme1. Ce concept, bien que n’étant pas unique à Martin Luther, fut popularisé par lui2. C’est en 1519 que l’une des premières références à ce principe fut faite lors d’un débat avec Johann Eck, à Leipzig. Luther déclara : « Aucun croyant chrétien ne peut être forcé [à croire un article de foi] qui n’est pas tiré des Écritures3. » La même idée figure dans sa défense à la diète de Worms le 18 avril 1521 : « À moins qu’on ne me convainque de mon erreur par des attestations de l’Écriture ou par des raisons évidentes – car je ne crois ni au pape ni aux conciles seuls puisqu’il est évident qu’ils se sont souvent trompés et contredits – je suis lié par les textes de l’Écriture que j’ai cités, et ma conscience est captive de la Parole de Dieu ; je ne peux ni ne veux me rétracter en rien, car il n’est ni sûr, ni honnête d’agir contre sa propre conscience. Me voici donc en ce jour. Je ne puis faire autrement. Que Dieu me soit en aide4. »

Continuez la lecture

La Bible : en quoi est-elle unique ?

La Bible ! Aucun autre livre dans l’histoire n’a été tant aimé ou détesté. Des millions de gens ont risqué leur vie et leur espérance sur ses promesses, et d’autres ont passé leur vie à attaquer sa crédibilité. Pour beaucoup, elle apporte des réponses essentielles aux questions de la vie et de la mort, du présent et du futur, du péché et du salut. Pour d’autres, ce n’est rien d’autre qu’un livre de mythes et de fables.

Continuez la lecture