Quelle est l’autorité de l’Eglise selon la Bible?

0

Quelle est l’autorité de l’Église selon la Bible?

La question est fermée. Il n'est plus possible d'y répondre.
a marqué la réponse comme meilleure réponse
1

TEXTE – Colossiens 1:28  C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ.

BUT – Le Christ a délégué son autorité à l’Eglise. Cela est évident dans l’organisation de l’église primitive. Il est nécessaire d’extirper le péché de l’église et de conserver les normes élevées du Christ.

L’autorité donnée par le Christ

Matt. 16 : 18, 19         Pour relier le ciel et la terre

  • Matthieu 16:18-19 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

Matt. 28 19, 20           « Je suis avec vous tous les jours. »

  • Matthieu 28:19-20 Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.

Matt. 18 : 17, 18         Dis-le à l’église

  • Matthieu 18:17-18 S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Église; et s’il refuse aussi d’écouter l’Église, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain. Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel.

1 Cor. 5 : 4                Quand nous sommes assemblés

  • 1 Corinthiens 5:4 Au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus,

L’autorité exercée par l’Eglise primitive

            Act. 1 : 21 – 26           Remplacement de Judas

  • Actes 1:21-26 Il faut donc que, parmi ceux qui nous ont accompagnés tout le temps que le Seigneur Jésus a vécu avec nous, depuis le baptême de Jean jusqu’au jour où il a été enlevé du milieu de nous, il y en ait un qui nous soit associé comme témoin de sa résurrection. Ils en présentèrent deux: Joseph appelé Barsabbas, surnommé Justus, et Matthias. Puis ils firent cette prière: Seigneur, toi qui connais les coeurs de tous, désigne lequel de ces deux tu as choisi, afin qu’il ait part à ce ministère et à cet apostolat, que Judas a abandonné pour aller en son lieu. Ils tirèrent au sort, et le sort tomba sur Matthias, qui fut associé aux onze apôtres.

            Act. 4 : 35                  Distribution de fonds

  • Actes 4:35 et le déposaient aux pieds des apôtres; et l’on faisait des distributions à chacun selon qu’il en avait besoin.

            Act. 6 : 1 – 4               Organisation du travail

  • Actes 6:1-4 En ce temps-là, le nombre des disciples augmentant, les Hellénistes murmurèrent contre les Hébreux, parce que leurs veuves étaient négligées dans la distribution qui se faisait chaque jour. Les douze convoquèrent la multitude des disciples, et dirent: Il n’est pas convenable que nous laissions la parole de Dieu pour servir aux tables. C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l’on rende un bon témoignage, qui soient pleins d’Esprit-Saint et de sagesse, et que nous chargerons de cet emploi. Et nous, nous continuerons à nous appliquer à la prière et au ministère de la parole.

            Act. 9 : 32                  Contrôle général

  • Actes 9:32 Comme Pierre visitait tous les saints, il descendit aussi vers ceux qui demeuraient à Lydde.

            Act. 14 : 23                Consécration d’anciens dans chaque église

  • Actes 14:23 Ils firent nommer des anciens dans chaque Église, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru.

            Act. 15 : 1, 2, 4, 6      Les apôtres formaient le comité supérieur

  • Actes 15:1-2 Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant: Si vous n’êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés. Paul et Barnabas eurent avec eux un débat et une vive discussion; et les frères décidèrent que Paul et Barnabas, et quelques-uns des leurs, monteraient à Jérusalem vers les apôtres et les anciens, pour traiter cette question.
  • Actes 15:4 Arrivés à Jérusalem, ils furent reçus par l’Église, les apôtres et les anciens, et ils racontèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux.
  • Actes 15:6 Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire.

            Act. 15 : 22 – 29         Le Concile de l’Eglise fit connaître sa décision

  • Actes 15:22-29 Alors il parut bon aux apôtres et aux anciens, et à toute l’Église, de choisir parmi eux et d’envoyer à Antioche, avec Paul et Barnabas, Jude appelé Barsabas et Silas, hommes considérés entre les frères. Ils les chargèrent d’une lettre ainsi conçue: Les apôtres, les anciens, et les frères, aux frères d’entre les païens, qui sont à Antioche, en Syrie, et en Cilicie, salut! Ayant appris que quelques hommes partis de chez nous, et auxquels nous n’avions donné aucun ordre, vous ont troublés par leurs discours et ont ébranlé vos âmes, nous avons jugé à propos, après nous être réunis tous ensemble, de choisir des délégués et de vous les envoyer avec nos bien-aimés Barnabas et Paul, ces hommes qui ont exposé leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Nous avons donc envoyé Jude et Silas, qui vous annonceront de leur bouche les mêmes choses. Car il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire, savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu.

Traitement des membres fautifs

            Gal. 6 : 1                    Attitude envers le membre en faute

  • Galates 6:1 Frères, si un homme vient à être surpris en quelque faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le avec un esprit de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté.

            Matt. 18 : 15 – 17      Vérification par des témoins

  • Matthieu 18:15-17 Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Église; et s’il refuse aussi d’écouter l’Église, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain.

            2 Thes. 3 : 14-15        Les membres aident à appliquer la décision

  • 2 Thessalonicien 3:14-15 Et si quelqu’un n’obéit pas à ce que nous disons par cette lettre, notez-le, et n’ayez point de communication avec lui, afin qu’il éprouve de la honte. Ne le regardez pas comme un ennemi, mais avertissez-le comme un frère.

            1 Cor. 5 : 11              Décision est prise par l’église

  • 1 Corinthiens 5:11 Maintenant, ce que je vous ai écrit, c’est de ne pas avoir des relations avec quelqu’un qui, se nommant frère, est impudique, ou cupide, ou idolâtre, ou outrageux, ou ivrogne, ou ravisseur, de ne pas même manger avec un tel homme.

            1 Tim. 5 : 20              L’église peut reprendre en public (Réunion Administrative)

  • 1 Timothée 5:20 Ceux qui pèchent, reprends-les devant tous, afin que les autres aussi éprouvent de la crainte.

            Tite 3 : 10, 11            Réjection finale

  • Tite 3:10-11 Éloigne de toi, après un premier et un second avertissement, celui qui provoque des divisions, sachant qu’un homme de cette espèce est perverti, et qu’il pèche, en se condamnant lui-même.

Maintien des normes au sein de l’église

            Eph. 5 : 3                   Pas d’impureté dans l’église

  • Ephésiens 5:3 Que l’impudicité, qu’aucune espèce d’impureté, et que la cupidité, ne soient pas même nommées parmi vous, ainsi qu’il convient à des saints.

            1 Cor. 14 : 40            Que tout se fasse avec ordre

  • 1 Corinthiens 14:40 Mais que tout se fasse avec bienséance et avec ordre.

            Eph. 5 : 27                 Une église sans tache

  • Ephésiens 5:27 afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.

            Col. 1 : 28                  Chaque membre parfait en Christ

  • Colossiens 1:28 C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ.

            Col. 3 : 17                  Le Christ, modèle éternel

  • Colossiens 3:17 Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père.

La discipline ecclésiale au sein de l’Eglise Adventiste du Septième jour

(Extrait du Manuel de l’Eglise)

 La Bible et l’esprit de prophétie enseignent avec clarté et sans la moindre ambiguïté que le peuple de Dieu a la responsabilité solennelle de préserver sa pureté, son intégrité et son ardeur spirituelle. Si des membres de l’Église s’en écartent ou se refroidissent et tombent dans l’indifférence spirituelle, elle doit tenter de les reconquérir pour le Seigneur.

Comment s’occuper des membres égarés – «Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. Mais s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Église; et s’il refuse aussi d’écouter l’Église, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain. Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel» (Mt 18.15-18 [NBS, Nouvelle  Bible Segond]).

«Lorsque des membres d’Église sont tombés dans quelque faute, suivons minutieusement les instructions données par le Sauveur au chapitre dix-huit de Matthieu. […]»

Responsabilité de l’Église – «Dieu tient son peuple, en tant que corps, pour responsable des péchés qui existent parmi ses membres. Si les responsables de l’Église négligent de déceler les péchés qui font retomber sur l’ensemble du corps le déplaisir divin, ils endossent alors la responsabilité de ces péchés.» – Testimonies for the Church, vol. 3, p. 269.

«Sans discipline et sans gouvernement, l’Église se disloquerait et ne pourrait maintenir son unité en tant que corps.» – Testimonies for the Church, vol. 3, p. 428.

Motifs disciplinaires

Les membres d’Église font l’objet de mesures disciplinaires pour les raisons suivantes:

  1. Reniement de leur foi dans les éléments fondamentaux de l’Évangile et dans les Croyances fondamentales de l’Église ou enseignement de doctrines contraires à celles-ci.
  2. Violation de la loi de Dieu, comme l’idolâtrie, le meurtre, le vol, le blasphème, les jeux d’argent, la transgression du sabbat et le mensonge délibéré devenu habituel.
  3. La violation du commandement de la loi de Dieu qui déclare : « Tu ne commettras pas d’adultère » (exode 20.14 ; Matthieu 5.27-28) et qui concerne l’institution du mariage, le foyer chrétien, les valeurs chrétiennes en termes de conduite morale, et tout acte sexuel en dehors de la relation conjugale et/ou tout acte sexuel non consensuel dans le cadre du mariage, que ces actes soient légaux ou illégaux. Ces actes comprennent sans pour autant se limiter aux abus sexuels sur enfants, ainsi que les abus sur personnes vulnérables. Le mariage se définit comme la relation publique, monogame, légalement contraignante, hétérosexuelle entre un homme et une femme.
  4. La fornication, qui comprend entre autres la promiscuité, les pratiques homosexuelles, l’inceste, la sodomie et la bestialité.
  5. La production, l’usage ou la distribution de ressources pornographiques.
  6. Remariage d’une personne divorcée, sauf si cette personne est restée fidèle aux vœux du mariage et n’est divorcée qu’à cause de l’adultère ou des perversions sexuelles de l’autre époux.
  7. Actes de violence physique, dont la violence familiale.
  8. Affaires frauduleuses ou malhonnêteté dans les affaires.
  9. Inconduite qui déshonore l’Église.
  10. Adhésion ou participation à un mouvement ou à une organisation semant la division ou déloyale envers l’Église. (Voir p.77.)
  11. Refus persistant de reconnaître l’autorité légitime de l’Église ou de se soumettre à l’ordre et à la discipline de celle-ci.
  12. Consommation, fabrication ou vente de boissons alcoolisées.
  13. Consommation, fabrication ou vente de tabac sous toutes ses formes destinées à la consommation humaine.
  14. La consommation ou la fabrication de drogues illicites, ou la consommation, le mauvais usage ou la vente de narcotiques ou de drogues sans cause médicale justifiée ni autorisation.

Le processus disciplinaire

Si le péché commis est grave, l’Église dispose de deux options quant aux mesures disciplinaires devant être adoptées:

  1. elle peut voter la censure.
  2. elle peut voter la radiation du membre, qui ne fera désormais plus partie de l’Église.

 La censure comme mesure disciplinaire – Lorsque l’Église ne considère pas la faute commise comme suffisamment grave pour susciter la démarche extrême qu’est l’exclusion de la personne d’entre les membres d’Église, elle peut exprimer sa désapprobation par un vote de censure.

La censure répond à deux objectifs: (1) permettre à l’Église d’exprimer sa désapprobation d’une grave faute ayant déshonoré la cause du Seigneur et (2) amener le membre d’Église coupable de cette faute à comprendre la nécessité d’un changement de vie et d’une réforme de sa conduite, tout en lui donnant une période de sursis et de mise à l’épreuve pendant laquelle il pourra réaliser ces changements.

La censure est votée pour une durée indiquée, allant d’un mois au minimum à un maximum de douze mois. Elle entraîne sans délai l’annulation de l’élection ou de la nomination du membre d’Église égaré à tout poste de responsabilité et le rend inéligible tant qu’elle est en vigueur. Les membres d’Église faisant l’objet d’une mesure de censure ne sont pas autorisés à participer, ni verbalement, ni par leur vote, aux affaires de l’Église, pas plus qu’ils ne peuvent diriger ou animer des activités d’Église, comme par exemple l’enseignement d’une classe de l’École du sabbat. Ils continuent cependant à bénéficier du privilège de partager les bénédictions de l’École du sabbat, du culte d’adoration ou de la communion. Les membres d’Église faisant l’objet d’une mesure de censure ne peuvent, pendant la durée de celle-ci, être transférés à une autre Église.

Les votes de censure ne peuvent s’accompagner de dispositions impliquant la radiation du membre d’Église concerné en cas de non-réalisation d’éventuelles conditions imposées. C’est à l’expiration de la période de censure qu’il faudra procéder à une évaluation afin de déterminer si le membre d’Église ayant fait l’objet de la censure a ou non changé sa ligne de conduite. Si sa conduite est désormais satisfaisante, cette personne peut à nouveau être considérée, sans action supplémentaire, comme étant en situation régulière et on pourra l’informer que sa censure a pris fin. Si sa conduite n’est toujours pas satisfaisante, l’Église devra à nouveau envisager une mesure disciplinaire appropriée. Quant à un retour éventuel à un poste de responsabilité ecclésiale, il ne peut se faire que par élection.

 La radiation comme mesure disciplinaire – exclure une personne d’entre les membres d’Église, le corps du Christ, est la mesure disciplinaire ultime dont dispose l’Église. Ce n’est qu’après qu’ont été suivies les instructions données dans ce chapitre, qu’après avoir obtenu les conseils du pasteur, ou de la fédération en cas d’indisponibilité de ce dernier, et après que tous les efforts possibles ont été consentis pour convaincre une personne et la ramener sur le droit chemin, que l’on peut l’exclure de la communauté des membres d’Église.

Lors d’une réunion administrative – Les membres d’Église peuvent faire l’objet de mesures disciplinaires pour des raisons bien établies, mais uniquement dans le cadre de réunions administratives dûment convoquées (voir p. 168,170), après examen de l’affaire par le comité d’Église. La réunion doit être présidée par un pasteur consacré ou par un pasteur autorisé consacré comme ancien de l’Église locale concernée, ou, en l’absence du pasteur et en consultation avec lui ou avec le président de la fédération, par un ancien de l’Église locale.

Nécessité d’un vote majoritaire – Un membre d’Église ne peut être radié ou faire l’objet d’une autre mesure disciplinaire que par le vote majoritaire des membres d’Église présents et votant dans le cadre d’une réunion dûment convoquée. «La majorité de l’Église constitue un pouvoir qui s’impose aux membres d’Église individuels.» – Testimonies for the Church, vol. 5, p. 107.

Le comité d’Église ne peut radier des membres d’Église – Le comité peut recommander à l’Église assemblée en réunion administrative la radiation de membres d’Église, mais en aucune circonstance il n’a le droit de prendre la décision finale à ce sujet. En dehors du cas que constitue le décès d’un membre d’Église, le secrétaire ne peut radier un nom du registre des membres que sur un vote de l’Église effectué dans le cadre d’une réunion administrative.

Droits fondamentaux des membres d’Église – Les membres d’Église ont le droit fondamental d’être préalablement notifiés de toute réunion disciplinaire les concernant, ainsi que celui d’être entendus pour leur propre défense, de présenter des preuves en ce sens et de produire des témoins. Aucune Église ne peut prendre de mesure disciplinaire à l’encontre de l’un de ses membres dans des circonstances qui le priveraient de ces droits. La notification doit être faite par écrit, communiquée au membre d’Église concerné deux semaines au moins avant la réunion et doit indiquer les raisons de la tenue de la réunion disciplinaire.

 COMMENTAIRES D’ELLEN WHITE

« Ceux qui sont portés à considérer leur propre jugement comme infaillible courent un grave danger. Satan s’efforce alors de les séparer des hommes de Dieu, véritables porte-lumière, par lesquels le Seigneur agit pour  édifier et développer son œuvre ici-bas. Dédaigner ou mépriser ceux qui sont chargés de diriger l’Eglise, c’est rejeter les moyens qu’il a donnés pour aider, encourager et fortifier son peuple. . . Dans sa sagesse, le Seigneur a prévenu ce danger en établissant des liens étroits entre les croyants; le chrétien doit être uni au chrétien, et une église à une autre. C’est ainsi que l’humain coopérera avec le divin. Chaque moyen employé par Dieu pour son ceuvre sera contrôlé par le Saint-Esprit. Tous les fidèles seront unis pour agir avec méthode et sous une direction éclairée, afin d’apporter au monde la bonne nouvelle du salut. » CP 144.

« L’Eglise est l’autorité de Dieu sur la terre. » 5T 107.

« Dieu a doté son Eglise de la plus grande autorité qui existe sous les cieux. C’est la voix de Dieu parlant par elle, qui est l’assemblée de ses membres unis. » 3T 451.

« A l’Eglise a été conféré le droit d’agir à la place du Christ. Dieu se sert d’elle pour conserver l’ordre et la discipline parmi son peuple. C’est à elle que le Seigneur a délégué le droit de régler toutes les questions concernant sa prospérité, sa pureté et l’ordre. Sur elle repose la responsabilité d’exclure les membres indignes qui, par leur conduite honteuse, déshonorent

la vérité. Tout ce que l’Eglise fait selon les directives données par la Parole de Dieu est ratifié dans le ciel. » 7T 263.

« Il faut s’occuper sans retard du péché et des pécheurs qui peuvent se trouver dans l’église, afin que les autres ne soient pas contaminés … Que ceux qui occupent des postes de confiance ne tolèrent pas le péché chez un frère. Montrez-lui qu’il doit soit cesser de pécher, soit se séparer de l’église. » 5T 147.

« Apportez à votre frère le remède qui guérira la maladie du mécontentement. Souvenez-vous de ces paroles : « Celui qui ramènera un pécheur sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés. » Jacques 5: 20. » ME 490.

a marqué la réponse comme meilleure réponse
Vous affichez 1 des 1 réponses, cliquez ici pour afficher toutes les réponses.

Categories