QUE DIT LA BIBLE SUR L’ALCOOL ?

Résolue2.29K vuesSantésante
0

QUE DIT LA BIBLE SUR L’ALCOOL ?

Quel est son impact sur notre santé ?!?

Que dit la bible ?!?

Question is closed for new answers.
Sélom SESSOU Réponses sélectionnée comme la meilleure 12 avril 2019
1

Que dit l’Écriture au sujet de l’alcool, du vin et des liqueurs ?

Proverbes 20.1 (SEG) : « Le vin est moqueur, les boissons fortes sont tumultueuses ; quiconque en fait excès n’est pas sage. »

Pourquoi est-il dangereux de boire des boissons alcoolisées ?

Éphésiens 5.18 (SEG) : « Ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit. »

Pourquoi est-il conseillé aux rois et aux chefs de ne pas consommer de boissons alcoolisées ?

Proverbes 31.4-5 (SEG) : « Ce n’est point aux rois, Lemuel, ce n’est point aux rois de boire du vin, ni aux princes de rechercher des liqueurs fortes, de peur qu’en buvant ils n’oublient la loi, et ne méconnaissent les droits de tous les malheureux. »

Avec quels autres péchés l’ivrognerie se trouve-t-elle classée ? Galates 5.19-21 (SEG) : « Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, (…) l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume de Dieu. »

Quel est un des résultats de l’abus de nourriture et de boisson ?

Proverbes 23.20-21 (SEG) : « Ne sois pas parmi les buveurs de vin, parmi ceux qui font excès de viandes, car l’ivrogne et celui qui se livre à des excès s’appauvrissent, et l’assoupissement fait porter des haillons. »

Quel est l’effet des boissons alcooliques sur ceux qui les prennent ?

Proverbes 23.29-35 (SEG) : « Pour qui les ah ? pour qui les hélas ? Pour qui les disputes ? Pour qui les plaintes ? Pour qui les blessures sans raison ? pour qui les yeux rouges ? Pour ceux qui s’attardent auprès du vin, Pour ceux qui vont déguster du vin mêlé. Ne regarde pas le vin qui paraît d’un beau rouge, qui fait des perles dans la coupe, et qui coule aisément. Il finit par mordre comme un serpent, et par piquer comme un basilic. Tes yeux se porteront sur des étrangères, et ton coeur parlera d’une manière perverse. Tu seras comme un homme couché au milieu de la mer, comme un homme couché sur le sommet d’un mât : « On m’a frappé… je n’ai point de mal ! On m’a battu… je ne sens rien ! » »

Le jus de raisin pur est pour l’homme une boisson bénie.

Ésaïe 65.8 (SEG) : « Ainsi parle l’Éternel : quand il se trouve du jus dans une grappe, on dit : « Ne la détruis pas, car il y a là une bénédiction ! » »

LE CHRETIEN ET L’ALCOOL

Ekkehardt Mueller

Dans de nombreuses sociétés, le principal problème de la toxicomanie ne réside pas dans les diverses drogues illicites que les gens en quelque sorte obtenir et utiliser, mais la consommation d’alcool qui est plus facilement disponible. À cause de l’alcool, l’abus est grave, non seulement pour la société et l’économie, mais aussi pour les enfants à naître (syndrome de l’alcool sur le fœtus).  De nombreux enfants souffrent de conséquences graves en raison du style de vie de leurs parents. Leur croissance physique et leur développement mental sont considérablement entravés. L’approche la plus simple et la plus logique du problème de l’alcool est l’abstinence complète. Quels seraient nos arguments en faveur d’un tel style de vie?

  1. Les Écritures ont une attitude négative à l’égard de l’alcool

A -Exemples négatifs:

  • Noé – Genèse 9:20-27 Noé commença à cultiver la terre, et planta de la vigne. Il but du vin, s’enivra, et se découvrit au milieu de sa tente. Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères. Alors Sem et Japhet prirent le manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons, et couvrirent la nudité de leur père; comme leur visage était détourné, ils ne virent point la nudité de leur père. Lorsque Noé se réveilla de son vin, il apprit ce que lui avait fait son fils cadet. Et il dit: Maudit soit Canaan! qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères! Il dit encore: Béni soit l’Éternel, Dieu de Sem, et que Canaan soit leur esclave! Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Canaan soit leur esclave!
  • Lot – Genèse 19:30-38 Lot quitta Tsoar pour la hauteur, et se fixa sur la montagne, avec ses deux filles, car il craignait de rester à Tsoar. Il habita dans une caverne, lui et ses deux filles. L’aînée dit à la plus jeune: Notre père est vieux; et il n’y a point d’homme dans la contrée, pour venir vers nous, selon l’usage de tous les pays. Viens, faisons boire du vin à notre père, et couchons avec lui, afin que nous conservions la race de notre père. Elles firent donc boire du vin à leur père cette nuit-là; et l’aînée alla coucher avec son père: il ne s’aperçut ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva. Le lendemain, l’aînée dit à la plus jeune: Voici, j’ai couché la nuit dernière avec mon père; faisons-lui boire du vin encore cette nuit, et va coucher avec lui, afin que nous conservions la race de notre père. Elles firent boire du vin à leur père encore cette nuit-là; et la cadette alla coucher avec lui: il ne s’aperçut ni quand elle se coucha, ni quand elle se leva. Les deux filles de Lot devinrent enceintes de leur père. L’aînée enfanta un fils, qu’elle appela du nom de Moab: c’est le père des Moabites, jusqu’à ce jour. La plus jeune enfanta aussi un fils, qu’elle appela du nom de Ben-Ammi: c’est le père des Ammonites, jusqu’à ce jour.
  • Belshazzar – Daniel 5:1-6 Le roi Belschatsar donna un grand festin à ses grands au nombre de mille, et il but du vin en leur présence. Belschatsar, quand il eut goûté au vin, fit apporter les vases d’or et d’argent que son père Nebucadnetsar avait enlevés du temple de Jérusalem, afin que le roi et ses grands, ses femmes et ses concubines, s’en servissent pour boire. Alors on apporta les vases d’or qui avaient été enlevés du temple, de la maison de Dieu à Jérusalem; et le roi et ses grands, ses femmes et ses concubines, s’en servirent pour boire. Ils burent du vin, et ils louèrent les dieux d’or, d’argent, d’airain, de fer, de bois et de pierre. En ce moment, apparurent les doigts d’une main d’homme, et ils écrivirent, en face du chandelier, sur la chaux de la muraille du palais royal. Le roi vit cette extrémité de main qui écrivait. Alors le roi changea de couleur, et ses pensées le troublèrent; les jointures de ses reins se relâchèrent, et ses genoux se heurtèrent l’un contre l’autre.

B- L’avertissement contre le consommation de l’alcool

  • Proverbes 23:29-35 Pour qui les ah? pour qui les hélas? Pour qui les disputes? pour qui les plaintes? Pour qui les blessures sans raison? pour qui les yeux rouges? Pour ceux qui s’attardent auprès du vin, Pour ceux qui vont déguster du vin mêlé. Ne regarde pas le vin qui paraît d’un beau rouge, Qui fait des perles dans la coupe, Et qui coule aisément. Il finit par mordre comme un serpent, Et par piquer comme un basilic. Tes yeux se porteront sur des étrangères, Et ton coeur parlera d’une manière perverse. Tu seras comme un homme couché au milieu de la mer, Comme un homme couché sur le sommet d’un mât: On m’a frappé,… je n’ai point de mal!… On m’a battu,… je ne sens rien!… Quand me réveillerai-je?… J’en veux encore!
  • Juges 13:3-5 Un ange de l’Éternel apparut à la femme, et lui dit: Voici, tu es stérile, et tu n’as point d’enfants; tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils. Maintenant prends bien garde, ne bois ni vin ni liqueur forte, et ne mange rien d’impur. Car tu vas devenir enceinte et tu enfanteras un fils. Le rasoir ne passera point sur sa tête, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère; et ce sera lui qui commencera à délivrer Israël de la main des Philistins.
  • Luc 1:15 Car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira ni vin, ni liqueur enivrante, et il sera rempli de l’Esprit-Saint dès le sein de sa mère;

C- Jésus et l’alcool –

  • Matthieu 27:33-34 Arrivés au lieu nommé Golgotha, ce qui signifie lieu du crâne, ils lui donnèrent à boire du vin mêlé de fiel; mais, quand il l’eut goûté, il ne voulut pas boire. Matthieu 27:48  Et aussitôt l’un d’eux courut prendre une éponge, qu’il remplit de vinaigre, et, l’ayant fixée à un roseau, il lui donna à boire.

Le terme « vin », tel qu’il est utilisé dans les Écritures, ne désigne pas toujours le vin fermenté, mais peut également désigner le raisin.

 

  1. L’alcool est nocif

Des recherches ont montré que l’alcool était nocif, même à faible dose. Voici quelques exemples de potentiel dommages physiques pouvant survenir: destruction des cellules hépatiques (p. ex. foie gras ou cirrhose), destruction des cellules du muscle cardiaque (insuffisance cardiaque et insuffisance cardiaque), destruction des cellules du cerveau, inflammation des nerfs (névrite), etc. Cependant, les effets nocifs ne se limitent pas aux problèmes physiques. Il peut également être des dommages mentaux et émotionnels tels que le déclin de la mémoire, le déclin de la productivité et la performance, la dépressions, la peur et la déception envers soi-même, etc.

L’alcool est lié à la violence familiale, aux accidents et à d’autres comportements problématiques.

Ronny A. Bell, Ph.D., MS, et al., Du département des sciences de la santé publique de Wake Forest University, School of Medicine de Winston-Salem, en Caroline du Nord, déclare:  » L’alcool n’est en aucun cas une drogue sans danger, quelque chose qui peut en aucune manière être recommandé pour la promotion de la santé. Suggérant que l’alcool est en quelque sorte bénéfique est tellement compensé par sa toxicité qu’il est criminel.  »

Le Dr W. Feuerlein de la Société allemande d’investigation et de traitement de la toxicomanie a souligné que même en petites quantités, l’alcool est absolument dangereux pour certains groupes de personnes comme personnes souffrant d’une maladie du foie ou du pancréas, diabétiques, personnes souffrant de crises d’épilepsie, et tous ceux qui risquent de devenir dépendants de l’alcool.

Le Dr F. Portheine de l’Académie de médecine du travail de Berlin a souligné que l’alcool est une substance neurotoxique nocive en petites quantités. Il réduit la peur protectrice et stimule les passions primitives. Le sens des responsabilités en souffre énormément.

 

III- L’alcool peut conduire à une dépendance

Aucun buveur modéré n’a la garantie de ne pas devenir dépendant. Si les personnes sont habituées à boire modérément, dans des circonstances graves, ils peuvent boire davantage et la voie vers la dépendance est établie.

IV- La question de l’intendance

Parce que tout appartient à Dieu, notre corps est aussi la propriété de Dieu. Dieu n’aimerait pas que nous détruisions cette propriété mais que nous la préservions et entretenions comme un sanctuaire :

1 Corinthiens 6:19-20  Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.;

1 Corinthiens 10:31  Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.. L’alcool détruit le temple de Dieu, notre corps.

Nos moyens financiers sont aussi ceux de Dieu et doivent être utilisés pour sa gloire. Utiliser nos finances pour détruire son corps par l’usage de l’alcool se révèle irresponsable intendant de ce que Dieu lui a confié – Aggée 2:8  L’argent est à moi, et l’or est à moi, Dit l’Éternel des armées.

 

V- La question d’être des exemples

  • Les chrétiens sont appelés à être des exemples pour les autres et à les aider à s’orienter. Les chrétiens veulent aide à ne pas mettre en péril les autres.
  • Ceux qui boivent avec modération constituent un danger, car ils induisent les autres en erreur. L’influence d’un alcoolique est moins stimulant que l’influence d’un buveur modéré.
  • Les personnes qui boivent modérément constituent un danger pour les alcooliques déshydratés qui sont également tentés de boire à nouveau. La plus petite dose d’alcool peut les amener à retomber dans l’alcoolisme.
  • Nous sommes responsables les uns des autres et ne devons pas simplement vivre à notre guise –

1 Corinthiens 8:13 C’est pourquoi, si un aliment scandalise mon frère, je ne mangerai jamais de viande, afin de ne pas scandaliser mon frère.;

Romains 14:19-21 Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à la paix et à l’édification mutuelle. Pour un aliment, ne détruis pas l’œuvre de Dieu. A la vérité toutes choses sont pures; mais il est mal à l’homme, quand il mange, de devenir une pierre d’achoppement. Il est bien de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, et de s’abstenir de ce qui peut être pour ton frère une occasion de chute, de scandale ou de faiblesse.

Romains 15:1-3 Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous complaire en nous-mêmes. Que chacun de nous complaise au prochain pour ce qui est bien en vue de l’édification. Car Christ ne s’est point complu en lui-même, mais, selon qu’il est écrit: Les outrages de ceux qui t’insultent sont tombés sur moi. • Pour être réellement utiles, nous devons nous abstenir complètement.

Quelqu’un a été remarqué que l’alcoolisme est une soif de Dieu à un niveau bas. Que ce soit vrai ou non, nous ont trouvé Jésus et le salut en lui. Nous n’avons pas besoin d’alcool ou d’autres drogues pour étouffer notre esprit la soif.

Les mêmes principes bibliques qui s’appliquent à la consommation d’alcool s’appliquent également à la consommation de tabac et drogues illicites.

Copyright © Institut de Recherche Biblique de la Conférence Générale des Adventistes du Septième Jour® 

Sélom SESSOU Réponses sélectionnée comme la meilleure 12 avril 2019

Categories