Préparation au mariage

141 vuesVie familialemariages
0
  • Doit-on tenir compte de l’âge et de la réligion dans le mariage ?
a répondu à la question.
0

Dans l’exemple du premier mariage dans la Bible, nous voyons que Dieu a créé Adam en premier puis Eve après. Cela montre qu’Adam est plus âgé qu’Eve meme si on dirait de quelques heures.

Dans la plupart des histoires de familles bibliques, les maris étaient plus agés que les femmes d’où le principe selon lequel pour l’équilibre du couple il vaudrait mieux que le mari soit légèrement plus âgé que la femme (entre 1 à 10 ans au maximum).

Par rapport à la religion, la Bible dit: Amos 3:3 Deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en être convenus? 2 Corinthiens 6:14-15 Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle? De fait l’idéal pour l’équilibre familial est que les deux qui se marient soient de la même obédience, qu’ils partagent la même foi et aient les mêmes pratiques religieuses.

Ellen White à ce sujet a écrit ceci:

  • Les enfants de Dieu ne devraient jamais s’aventurer sur un terrain défendu. Les mariages entre croyants et incroyants sont interdits par Dieu. Mais souvent le cœur inconverti suit ses propres désirs, et des mariages désapprouvés par Dieu sont ainsi contractés. De ce fait, un grand nombre d’hommes et de femmes vivent dans ce monde sans espérance et sans Dieu. Leurs nobles aspirations sont détruites; un concours de circonstances les maintient dans les pièges de Satan. Ceux qui se laissent dominer par la passion et les impulsions récolteront dans cette vie une amère moisson, et leur comportement risque d’entraîner la perte de leur âme. — Conseil à l’Eglise., 61.

    Ceux qui prétendent suivre la vérité foulent aux pieds la volonté de Dieu en épousant des incroyants. Ils perdent sa faveur et rendent la repentance bien difficile. L’incroyant peut être d’une excellente moralité; mais le fait qu’il (elle) n’ait pas répondu aux appels de Dieu et qu’il (elle) ait négligé un si grand salut doit suffire pour faire renoncer au mariage. Le caractère de l’incroyant peut ressembler à celui du jeune homme auquel Jésus disait: “Il te manque une chose;” et cette chose, c’est l’essentiel. — Ibid., 61.

a répondu à la question.
Vous affichez 1 des 1 réponses, cliquez ici pour afficher toutes les réponses.

Categories